"Génocide blanc", "Banania" : une centaine de candidats FN aux législatives épinglés pour leurs propos sur Facebook et Twitter

Le site BuzzFeed publie mardi une enquête dans laquelle sont épinglés une centaine de candidats FN aux élections législatives pour des propos racistes, antisémites et/ou homophobes sur les réseaux sociaux.

L\'enquête BuzzFeed News sur les comptes réseaux sociaux des 573 candidats que présente le Front national aux législatives.
L'enquête BuzzFeed News sur les comptes réseaux sociaux des 573 candidats que présente le Front national aux législatives. (BUZZFEED)

Une centaine de candidats sur les 573 que présente le FN aux élections législatives (11 et 18 juin) tombent sous le coup de la loi pour leurs propos tenus sur les réseaux sociaux, d'après une enquête de BuzzFeed publiée mardi 6 juin. Les journalistes du site internet ont passé en revue les comptes Facebook et Twitter des candidats frontistes.

Propos racistes, antisémites et homophobes

En janvier 2016, Marine Le Pen a pourtant nommé Jean-Lin Lacapelle "secrétaire national aux fédérations et à l'implantation", pour écarter les candidats aux profils sulfureux, rappelle BuzzFeed. Les résultats de l'enquête du site d'actualité montrent qu'une centaine de ces candidats passés au crible par la direction du parti n'hésitent toutefois pas à publier, à commenter ou à partager des propos racistes, antisémites, et/ou homophobes.

>> VIDEO. Nicolas Bay : l'enquête BuzzFeed, "c'est totalement mensonger, nos candidats disent la vérité"

BuzzFeed a précisé dans son article que tous les propos qui y sont retranscrits sont publics, et que ses journalistes n'ont pas eu recours au piratage des comptes. Rappelons que lors de l'entre-deux-tours de la présidentielle, Marine Le Pen s'était mise en retrait de la présidence du parti, d'abord au profit de Jean-François Jalkh, qui a finalement dû renoncer au poste de président du FN par intérim pour des déclarations négationnistes tenues en 2000.

"Génocide blanc" et "Banania"

Dans l'enquête de BuzzFeed, certains des candidats frontistes s'inquiètent du "génocide blanc" qui se préparerait en France, d'autres ne disent pas "étranger", mais "Banania". Enfin, un autre candidat FN dessine et publie sur Facebook des caricatures dans lesquelles "les Noirs arborent de grosses lèvres roses et profitent tranquillement de toutes les prestations sociales en commettant des délits", a indiqué BuzzFeed.