Cet article date de plus d'un an.

La rédaction d'Europe 1 vote contre le recrutement d'un journaliste de "Valeurs actuelles" à la tête de son service politique

Une écrasante majorité s'est prononcée contre l'arrivée de Louis de Raguenel au sein de la radio.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme devant l'entrée du bâtiment du groupe Lagardère, où se trouve la rédaction d'Europe 1, en novembre 2018.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Réunis pour une assemblée générale lundi 7 septembre, 114 membres de la rédaction d'Europe 1 ont voté une résolution demandant à la direction de renoncer à la nomination de Louis de Raguenel au poste de chef du service politique, a déclaré la Société des rédacteurs de la radio du groupe Lagardère. Trois journalistes ont voté contre l'initiative. 

Louis de Raguenel a annoncé vendredi sur Twitter qu'il quittait la rédaction en chef de Valeurs actuelles. Ce dernier a assuré que cette décision n'était pas liée à "la récente publication dans l'hebdomadaire du dessin" représentant la députée France insoumise Danièle Obono en esclave, qui avait déclenché un tollé. Un "dessin qui n'aurait pas dû exister", a-t-il toutefois souligné.

Dans la foulée, le site d'info Les Jours a révélé qu'il allait prendre la tête du service politique d'Europe 1. "L'annonce de l'arrivée de Louis de Raguenel à la rédaction d'Europe 1 crée un gros malaise en interne", a souligné le Syndicat national des journalistes (SNJ) dans un communiqué. Le syndicat s'insurge "que le service politique d'une radio généraliste soit désormais dirigé par quelqu'un qui a un passé assumé de militant politique", rappelant que l'ex-rédacteur en chef de Valeurs actuelles a par ailleurs "fait partie de l'équipe rapprochée de Claude Guéant, ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.