La directrice de "Closer" menacée de mort après la publication des photos de Kate Middleton

Laurence Pieau, directrice du magazine français, a signalé à la police avoir reçu près de 300 mails de menaces.

Selon la rédaction de Closer, \"cette affaire a pris une ampleur totalement démesurée\".
Selon la rédaction de Closer, "cette affaire a pris une ampleur totalement démesurée". (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

MEDIAS - Ce serait près de 300 mails de menaces qu'aurait reçu la directrice de Closer depuis la publication par son magazine des photographies de Kate Middleton seins nusSelon la radio RTL, une main courante aurait été déposée lundi 24 septembre, "mais aucune plainte n'a été déposée". "Cette affaire a pris une ampleur totalement démesurée", a indiqué la rédaction de Closer à RTLQuatorze mails retiennent particulièrement l'attention. Jugés plus violents, ils ont été transmis à la police. "Au lieu des objectifs, on va braquer sur toi quelque chose d'un peu plus puissant", promet l'un d'eux à Laurence Pieau, directrice de l'hebdo people. Un autre estime "qu'elle ne sera jamais tranquille", rapporte le site de la radio.

Dès la parution des photos, vendredi 14 septembre, une procédure civile a été engagée contre le magazine Closer devant un juge des référés du tribunal de Nanterre. Il a décidé, mardi 18 septembre, d'interdire la diffusion des photos de Kate Middleton seins nus et demandé leur restitution "dans les 24 heures" à la famille royale britannique. Le juge a également interdit à la société éditrice, Mondadori, de "céder, diffuser, par tous moyens, sur tout support, auprès de quinconque et de quelque manière que ce soit, notamment sur des tablettes numériques, les photographies".