Réforme de l'audiovisuel public : le gouvernement veut une fusion de toutes les entités, les syndicats s'opposent

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Réforme de l'audiovisuel public : le gouvernement veut une fusion de toutes les entités, les syndicats s'opposent
Réforme de l'audiovisuel public : le gouvernement veut une fusion de toutes les entités, les syndicats s'opposent Réforme de l'audiovisuel public : le gouvernement veut une fusion de toutes les entités, les syndicats s'opposent (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T. Leriche
France Télévisions
Le gouvernement souhaite rassembler les quatre entités qui constituent l'audiovisuel public. Une perspective que rejettent les syndicats, qui y voient une manœuvre pour baisser les financements.

Les contours de la réforme de l'audiovisuel public commencent à se dessiner. Le gouvernement propose la fusion pure et simple de ses différentes entités : France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l'INA (Institut national de l'audiovisuel). "L'audiovisuel public, demain, ne va pas attendre que l'État lui verse l'argent. Il va le prendre", a déclaré le député Renaissance Quentin Bataillon, lundi 13 mai.

Des grèves à venir

Ce regroupement prendrait la forme d'une holding en 2025, avant la fusion complète des différents médias l'année suivante. L'exécutif prévoit la création d'un pôle où les groupes travailleraient ensemble. La France n'avait pas connu une telle concentration des médias publics depuis la fin de l'ORTF, en 1974. Les syndicats dénoncent une manœuvre permettant de baisser les financements de l'audiovisuel public. Des grèves sont prévues pour les 23 et 24 mai prochains.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.