Critiquée pour avoir diffusé en direct un discours islamophobe d'Eric Zemmour, LCI reconnaît que "le format" n'était pas "approprié"

La direction de la chaîne d'information s'est justifiée auprès du "Monde". 

L\'essayiste Eric Zemmour en juin 2019.
L'essayiste Eric Zemmour en juin 2019. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

A l'unisson avec plusieurs de ses ministres, Edouard Philippe a condamné, dimanche 29 septembre, "les discours nauséabonds" tenus la veille, lors de la "Convention de la droite". Lors de ce meeting politique, organisé à l'initiative de Marion Maréchal, de nombreuses personnalités d'extrême droite sont montées sur scène. Au cœur des critiques : un discours islamophobe très violent du polémiste Eric Zemmour et une chaîne d'information, LCI, qui a diffusé sa prise de parole en direct et en intégralité.

"Discours de haine"

De nombreux internautes et journalistes se sont émus de cette "tribune" offerte par la chaîne d'information au "discours de haine" d'Eric Zemmour. Sur les réseaux sociaux, plusieurs téléspectateurs affirment avoir saisi le CSA après cette séquence. 

Au sein même de la rédaction de LCI, la diffusion sans interruption du discours d'Eric Zemmour, condamné il y a dix jours pour provocation à la haine religieuse pour des propos anti-musulmans, a suscité l'embarras. "Zemmour, ils se disent que ça va marcher… Et, là, gros malaise, le discours était incroyablement hardcore", raconte au Monde, sous couvert d'anonymat, un reporter de la chaîne d'information. De son côté, la Société des journalistes de LCI s'est "désolidarisée" de cette décision éditoriale.

"Tous nos problèmes aggravés par l'immigration sont aggravés par l'islam", a notamment lancé le polémiste pendant son discours xénophobe, répétant sa haine des immigrés "colonisateurs".

La Société des journalistes demande des comptes

Interrogée par Le Monde, la direction de LCI a reconnu une erreur à demi-mot. "A posteriori, le discours sans contradiction ne s'inscrit pas dans les formats de LCI. Le format de LCI, c'est le débat, dans des formats longs, avec des points de vue opposés et contradictoires", explique-t-elle.

Hier, il y a bien eu contradiction et déconstruction des propos d'Eric Zemmour, mais c'était après-coup. La diffusion du discours dans l'état n'était pas le format approprié pour notre chaîne.La direction de LCIau "Monde"