Crise à i-Télé : la grève est reconduite pour la 29e journée consécutive

La poursuite de la grève a été votée lundi à 85%.

Des journalistes d\'i-Télé, le 4 novembre 2016 devant le siège de la chaîne à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).
Des journalistes d'i-Télé, le 4 novembre 2016 devant le siège de la chaîne à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). (YANN CASTANIER / HANS LUCAS)

Ils ne désarment pas. Les salariés d'i-Télé ont voté à 85%, lundi 14 novembre, la poursuite de la grève pour la 29e journée consécutive, indiquent les grévistes sur Twitter. "Nous entrons dans notre 5e semaine de grève très déterminés et très unis !" précisent-ils. Les grévistes protestent toujours contre la présence à l'antenne de l'animateur Jean-Marc Morandini et contre le tournant éditorial souhaité par la direction.

Ce vote vise aussi à faire pression sur la réunion organisée lundi entre la direction du groupe Canal+ et le gouvernement. "Il faut que ça avance. On espère que la réunion ce midi entre la direction de Canal+ et les deux ministres, du Travail et de la Culture, permettra de faire avancer les choses", a déclaré Antoine Genton, président de la société des journalistes d'i-Télé, sur franceinfo.

"Une entreprise de média n’est pas une entreprise comme une autre, a-t-il souligné. Quand on donne de l'information, on a une responsabilité toute particulière, on informe les Français, les citoyens, donc il faut que cette information puisse être réalisée dans des conditions de rigueur, d’honnêteté et d’indépendance." Avec le vote de lundi, la grève d'i-Télé est devenue la plus longue de l'audiovisuel depuis 1968 en France.