VIDEO. "C’est un slogan qui ne m'appartient pas" : le créateur du logo "Je suis Charlie" témoigne

À l'origine du logo "Je suis Charlie", Joachim Roncin a très vite été dépassé par le succès de son slogan. Brut l'a rencontré.

BRUT

Le 7 janvier 2015, les attentats de Charlie Hebdo ébranlaient la France et le monde. Au cœur de ce mouvement, un slogan est brandi : "Je suis Charlie". Ces trois mots ont été écrits, criés, partagés mais derrière eux se cache Joachim Roncin, son créateur.

Rédacteur chez "Stylist", il est alerté de la tragédie par un de ses collègues. Sans connaître encore tous les détails de l'attaque, il écrit ce slogan afin d'offrir "un message d'espoir mais aussi d'appartenance". Pour rendre hommage à Charlie Hebdo, il décide de faire écho aux mots qui l'ont marqué : "Ich bin ein Berliner" ("Je suis Berlinois") du président Kennedy ou encore le "Je suis Spartacus" scandé par un esclave en quête de liberté dans un film de Stanley Kubrick.

On le prend, on le décline, on le digère et on en crée quelque chose de différent

Joachim Roncin

À Brut

Très vite, l'initiateur du logo est dépassé par le succès de son message qui est mis en avant dans toutes les manifestations. "C'est un slogan qui ne m'appartient pas, qui n'appartient à personne, donc c'est un slogan public", déclare Joachim Roncin.

Devenant public, certains ont déformé le logo, l'ont interprété à leur façon et d'autres l'ont même utilisé à mauvais escient. Il en reste que ce slogan est un bel hommage aux victimes de janvier 2015 et que "la première des symboliques est de défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse."

À l’origine du logo \"Je suis Charlie\", Joachim Roncin a très vite été dépassé par le succès de son slogan. Brut l’a rencontré.
À l’origine du logo "Je suis Charlie", Joachim Roncin a très vite été dépassé par le succès de son slogan. Brut l’a rencontré. (BRUT)