Cet article date de plus de huit ans.

Maquillages pour enfants : comment éviter les produits dangereux

L'UFC-Que Choisir met en garde contre la toxicité de certains composants. Francetv info répond aux interrogations des parents.

Article rédigé par
Jéromine Santo Gammaire - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Sur les dix-huit produits testés par l'association de consommateurs, seuls trois ne présentent quasiment aucune trace de produits préoccupants. Preuve toutefois que des cosmétiques sûrs existent pour les enfants. (YASUYOSHI CHIBA / AFP)

Mercredi, jour des anniversaires. Déguisements et maquillage sont de sortie. Pas de danger à première vue ? Pourtant, l'UFC-Que Choisir alerte sur la présence de composants nocifs dans certains maquillages pour enfants après des tests effectués en laboratoireFrancetv info répond aux interrogations des parents.

Quels sont les produits toxiques mis en cause ?

Les parabènes. Afin de préserver la qualité des produits cosmétiques, les fabricants ajoutent à leur composition des conservateurs. "Ils constituent la première cause de contamination que nous avons trouvée lors des tests, avec en particulier l'utilisation de beaucoup de parabènes", rapporte Olivier Andrault, chargé de mission à l'UFC-Que Choisir. Neuf produits testés sur dix-huit comportaient ces substances reconnues comme perturbateurs endocriniens, qui agissent sur le système hormonal.

Les allergènes. Les parfums qui permettent de rendre le produit attrayant pour les enfants comme les gloss au kiwi, à la fraise ou à la banane, par exemple, sont des allergènes puissants. Lorsque leur concentration dépasse 10 mg/kg, ces substances doivent être obligatoirement identifiées comme telles sur les étiquettes. "Le brillant à lèvre ‘Hello Kitty’ pour Claire’s bat tous les records avec une concentration d’allergènes 140 fois supérieure à la valeur limite imposant leur étiquetage", indique le site de l'association.

Les métaux lourds. Ils sont interdits dans les cosmétiques et, à ce titre, n'apparaissent pas sur les étiquettes. Pourtant, les tests ont permis de détecter des traces de plomb, dangereux pour le système nerveux, dans cinq échantillons, ainsi que du nickel "à des concentrations largement supérieures aux normes admises", explique l'UFC. "Les métaux lourds peuvent donner des problèmes au niveau sanguin quand ils sont liés à une exposition chronique, explique Catherine Oliveres Ghouti, dermatologue à Paris. Mais je ne pense pas que porter un maquillage pendant quatre heures ait de conséquences. Néanmoins, la peau des enfants est très perméable, il faut en tenir compte."

Comment limiter les risques au maximum?

Bien lire les étiquettes. Attention aux préjugés, payer plus cher un produit ne garantit pas forcément qu'il soit de meilleure qualité, comme le prouvent les tests réalisés par l'UFC-Que Choisir. Pour bien choisir son maquillage, le mieux est encore de lire les étiquettes qui répertorient tous les ingrédients. "Certes, c'est écrit en tout petit et il faut parfois chausser ses lunettes, concède Olivier Andrault, mais tous les composants sont obligatoirement listés." Le site de l'association a publié une liste des ingrédients à surveiller.

Limiter l'utilisation du maquillage. Même si votre enfant ne présente pas d'allergie, il vaut mieux rester vigilant."On peut devenir allergique par sensibilisation progressive à petite dose et, un beau jour, l’intolérance apparaît, prévient Olivier Andrault. Mais il existe des produits qui ne sont pas allergisants". Trois produits testés sur dix-huit ont été entièrement validés par l'association. Enfin, pour les enfants de moins de 3 ans, il est recommandé de ne pas du tout utiliser de maquillage.

Préférer le maquillage pour adultes. La dermatologue et Olivier Andrault rappellent que le maquillage pour enfants est un marché de niche qui échappe à la législation très ferme qui encadre les produits cosmétiques pour adultes, plus sûrs et mieux testés."Beaucoup d'entreprises qui commercialisent ces produits pour enfants sont des fabricants de jouets et elles sous-traitent la fabrication du maquillage, qui n'est pas leur activité principale", explique Olivier Andrault. L'UFC-Que Choisir demande aux autorités de l'Union européenne d'instaurer une législation spécifique aux cosmétiques pour enfants.

Que faire si mon enfant réagit à un maquillage ?

Bien nettoyer. Si votre enfant présente de l'eczéma, il faut tout d'abord retirer le maquillage à l'aide d'un démaquillant doux ou éventuellement en utilisant du savon de Marseille. Surtout, ne frottez pas fort et n'ajoutez pas de produits trop puissants pour ne pas irriter davantage la peau. Il est ensuite recommandé de pulvériser de l'eau thermale sur la peau."Vous pouvez alors utiliser une 'cold cream', conseille Catherine Oliveres Ghouti. Il s'agit d'une crème apaisante à base de cire blanche d’abeille".

L'emmener chez le médecin. Si les rougeurs persistent, emmenez votre enfant chez le médecin pour voir s’il n'a pas fait une sensibilisation au produit. La dermatologue l'affirme, "c'est ça le plus gros problème : que l'enfant se sensibilise au produit et qu'il développe une allergie", tout en nuançant : "Ce n'est pas non plus très fréquent, il ne faut pas paniquer."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.