Loi Macron : cinq jours fériés pourraient être déplacés dans les départements d'outre-mer

Un amendement de la loi Macron concernant les départements d'outre-mer fait polémique. Une équipe de France 2 revient sur les désaccords.

France 2

Alors que la laïcité fait débat, un amendement dans ce sens a été adopté dans le cadre de la loi Macron. Il est passé totalement inaperçu. Le texte permet aux élus de substituer certains jours fériés à d'autres. L'amendement défendu par la députée PS de La Réunion Ericka Bareigts a été adopté le 14 février dernier.
Le lundi de Pâques, l'Ascension, le lundi de Pentecôte, l'Assomption et la Toussaint, cinq fêtes catholiques, pourraient disparaître de la liste des jours fériés dans les départements d'outre-mer qui le souhaiteront.

L'Église catholique et l'UMP s'insurgent

La réaction de l'Église catholique a été vive. "Il s'agit d'une attaque forte contre la religion catholique, nous ne pouvons l'accepter", a déclaré Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des évêques de France.
De son côté, l'UMP s'insurge. "C'est une atteinte à l'unité nationale. C'est une atteinte à l'égalité de nos concitoyens devant la loi. Ça ouvre finalement un nouveau concept, qui est celui de la République à la carte", a dénoncé le porte-parole de l'UMP, Sébastien Huyghe.

L'ensemble de la loi Macron sera débattu au Sénat au mois d'avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
La députée PS de la Réunion, Ericka Bareigts, le 8 avril 2014 à l\'Assemblée nationale.
La députée PS de la Réunion, Ericka Bareigts, le 8 avril 2014 à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)