Les autocars entrent sur le marché du transport intercités

La Loi Macron adoptée ce vendredi 10 juillet autorise la libéralisation du marché du transport intercités. Les premiers autocars ont pu concurrencer dès aujourd'hui le réseau ferroviaire.

FRANCE 3

La libéralisation du marché du transport intercités a été confirmée par l'adoption de la loi Macron ce vendredi 10 juillet, et les premiers autocars de la société Transdev ont déjà pris la route ce matin. Une équipe de France 3 a participé au départ du premier bus entre Paris et Toulouse. Un trajet de neuf heures mais pour un tarif sans équivalent : à partir de cinq euros par personne. "Le rapport temps/prix me paraissait de toute façon meilleur que le train", estime une passagère.

Un million de passagers dans deux ans ?

Les clients sont au rendez-vous, et les professionnels du secteur affichent déjà de grandes ambitions pour concurrencer le réseau ferroviaire. "La demande est grande, donc nous on vise pour 2017, un million de passagers", annonce la directrice du projet Isilignes, de la compagnie Transdev.


 

Le JT
Les autres sujets du JT