Loi Macron : le premier autocar Transdev est parti ce matin

La Loi Macron adoptée ce vendredi 10 juillet prévoit la libéralisation du transport intercités en autocar. Mais la société Transdev n'a pas attendu cette décision pour proposer son nouveau service.

FRANCE 3

Avant même l'adoption de la Loi Macron ce vendredi 10 juillet, la société Transdev avait déjà pris en compte la libéralisation du transport intercités en autocar. Ce matin à Paris, une équipe de France 3 a assisté au départ du premier bus vers Toulouse. Un trajet de neuf heures mais pour un tarif sans équivalent. "Pour trois personnes, un adulte, un adolescent, un enfant, il y en avait pour 300 euros aller-retour, là, j'en ai pour 28 euros aller-retour", montre un passager avant d'embarquer.

Créer une culture du bus en France

Si la route sera longue, et les sièges moins confortables que dans un TGV, les clients sont au rendez-vous. La compagnie Transdev est la première à lancer ses bus sur quelques grandes lignes françaises, via la nouvelle offre Isilignes. "Pour l'instant il n'y a pas de culture du bus en France. À terme, ce sera un moyen de transport à part entière comme le train", prévoit la directrice du projet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bus de l\'opérateur Transdev, le 5 mai 2010, place de la Bastille, à Paris.
Un bus de l'opérateur Transdev, le 5 mai 2010, place de la Bastille, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)