Vidéo Compteurs Linky : ce que dit l'association UFC-Que Choisir

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
En 2011, le gouvernement assurait que les consommateurs n'auraient pas à payer "un centime" pour l'installation des compteurs électriques Linky. Pourtant, l'association UFC-Que Choisir est formelle : les consommateurs paieront finalement leur déploiement. Voilà pourquoi.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

En 2011, le gouvernement assurait que les consommateurs n'auraient pas à payer "un centime" pour l'installation des compteurs électriques Linky. Pourtant, l'association UFC-Que Choisir est formelle : les consommateurs paieront finalement leur déploiement. Voilà pourquoi.

Les compteurs Linky équipent déjà 30 millions de foyers. Et ça fait 10 ans qu'ils suscitent des polémiques. "Dès 2011, avant même le déploiement du compteur, il y a eu des polémiques, notamment sur les données personnelles", explique Antoine Autier, responsable adjoint du service des études à l'UFC-Que Choisir. Aussi, un autre aspect a été pointé par l'association : les possibles impacts sanitaires des ondes électromagnétiques.

Quels bénéfices pour le consommateur ?

Deux fois par heure, les données de consommation d'un foyer sont envoyées à Enedis. "On avait demandé dès l'origine que ce compteur affiche très clairement le coût de la consommation électrique, pour que les consommateurs aient conscience de ce coût qui est très élevé, et puissent, le cas échéant, maîtriser cette consommation", précise Antoine Autier. En revanche, aujourd'hui, cette information n'apparaît pas sur le compteur, un point qui interroge l'UFC-Que Choisir sur les bénéfices du compteur pour les consommateurs.

Un compteur finalement payant ?

Le 31 mai 2021, Le Parisien a affirmé que ce sont les consommateurs qui vont finalement rembourser le déploiement de ces compteurs. Antoine Autier développe : "Enedis répercute, finalement, ses investissements dans l'infrastructure sur les coûts d'acheminement payés par les consommateurs sur la facture d'électricité."

Dès 2011, les pouvoirs publics avaient pourtant assuré que les consommateurs n'auraient pas à payer "un centime" pour l'installation de ces compteurs. Selon la Cour des comptes, l'installation de ces compteurs Linky aurait coûté 5,7 milliards d'euros, soit l'équivalent de 130 euros par compteur. Si Enedis a démenti l'information, l'UFC-Que Choisir n'en démord pas : les consommateurs auront bien à payer. "On va vraisemblablement assister à une hausse des factures, mais le pire dans cette histoire, c'est que l'opération va rapporter une marge de 500 millions d'euros à Enedis", conclut Antoine Autier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Linky

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.