Sa facture avait bondi après la pose du compteur Linky : Enedis et EDF condamnés

Une femme de 84 ans avait refusé de payer une facture astronomique et erronée une fois posé le compteur électrique controversé Linky.

Un compteur Linky installé à Lille, le 19 septembre 2018.
Un compteur Linky installé à Lille, le 19 septembre 2018. (MAXPPP)

Enedis et EDF ont été condamnés, vendredi 22 novembre, pour avoir coupé l'électricité à une femme de 84 ans d'Arras qui refusait de payer une facture astronomique et erronée une fois posé le compteur électrique controversé Linky, selon le jugement consulté par l'AFP. Les deux entreprises doivent verser 1 500 euros de dommages et intérêts à l'octogénaire. 

"La hausse des consommations relevées juste après la pose du nouveau compteur conjuguée à leur baisse juste après l'intervention de la société Enedis démontre un problème de ce compteur", peut-on lire dans le jugement du tribunal d'instance d'Arras.

EDF finit par lui couper l'électricité pendant deux mois

Le compteur de cette habitante est remplacé par un compteur Linky fin février 2017. Huit mois plus tard, EDF lui facture 348 euros au titre de sa consommation électrique, ce qu'elle conteste, faisant valoir que le montant était "bien supérieur à la facturation habituelle" alors qu'elle n'a pas changé de mode de vie et règle 60 euros. EDF finit par lui couper l'électricité pendant deux mois, entre septembre et novembre 2018.

Le juge a estimé que les éléments du dossier attestent que selon l'ancien compteur, sa consommation était en moyenne de 6 kWh par mois de juin 2014 à février 2017 et que d'après le compteur Linky, elle était de 275 kWh par mois du 28 février 2017 au 28 avril 2018. Sur la période du 28 avril 2018, soit juste après une intervention d'Enedis mettant fin au problème, à fin août 2018, elle était au total de 36 kWh.