Cet article date de plus de cinq ans.

Les jours fériés en mai coûteront 5 milliards d'euros à l'économie française

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les jours fériés en mai coûteront 5 milliards d'euros à l'économie française
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la première fois depuis 1970, le mois de mai ne devrait donner lieu qu'à 17 jours travaillés. Une situation qui pourrait coûter 5 milliards d'euros à l'économie française.

Le 1er mai est le seul jour de repos obligatoire pour tous les salariés. Ce jour-là, ils n'ont pas à venir au travail et sont payés normalement. Si un salarié doit travailler un 1er mai, ses heures sont payées double.

Dix autres jours, dont Noël, le 1er janvier, le lundi de Pâques, le 8 mai, le jeudi de l'Ascension, le 14 juillet, le 15 août, la Toussaint et le 11 novembre, sont également fériés. Mais pour ces jours-ci, un employeur peut faire travailler ses collaborateurs, et aucun complément de salaire n'est prévu par la loi.

La Pentecôte, jour travaillé, mais non payé

En 2004, le lundi de Pentecôte était devenu une "Journée de solidarité", un jour travaillé, mais non payé. Aujourd'hui, cette journée peut être fixée un autre jour par toute entreprise, sauf le 1er mai. Les ponts ne sont pas obligatoires, mais l'activité économique réduite permet souvent aux salariés d'en bénéficier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.