Les annuaires papier des Pages jaunes pourraient disparaître dès 2019

Le groupe Pages jaunes, rebaptisé SoLocal, pourrait "se désengager" de son activité d'annuaires papier, qui a de moins en moins de clients.

L\'édition 2006 de l\'annuaire des Pages jaunes.
L'édition 2006 de l'annuaire des Pages jaunes. (MAXPPP)

Le bottin 2018 des Pages jaunes sera-t-il le dernier que vous recevrez ? Le groupe SoLocal, nouveau nom des Pages jaunes, a annoncé, dimanche 4 mars, qu'il pourrait cesser d'éditer ses annuaires papier d'ici 2019 ou 2020, pour se recentrer uniquement sur ses services sur internet.

"Le chiffre d'affaires généré par nos activités Imprimé et Vocal est en recul", explique SoLocal dans son communiqué, "car de moins en moins de clients et d'utilisateurs ont recours aux annuaires imprimés pour leur communication". Si elle n'arrive pas à relancer cette partie de son activité, la plus emblématique, "la société pourrait choisir de se désengager".

Touché de plein fouet par la concurrence des spécialistes d'Internet, SoLocal a vu son chiffre d'affaires reculer de 6%, à 756 millions d'euros en 2016. Le groupe a annoncé mi-février qu'il allait supprimer 1 000 postes sur près de 4 500 d'ici à 2019. Il compte se rétablir commercialement en devenant une entreprise de "services digitaux", aidant ses clients à être bien visibles sur internet.