Cet article date de plus de sept ans.

La grève coûte plus de dix millions d'euros par jour à Air France

Après cinq jours de grève, le trafic reste toujours aussi perturbé chez Air France. Selon les prévisions de la compagnie aérienne, 45 % des vols sont assurés ce vendredi, et la grève pourrait se poursuivre au-delà du week-end. La situation coûte cher à la compagnie. Elle perd plus d'une dizaine de millions d'euros chaque jour.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La grève coûte cher à Air France, avec notamment les dédommagements aux passagers. © Maxppp)

Dix à 15 millions d'euros par jour. C'est ce que coûte la grève, débutée lundi, à la compagnie aérienne selon les dirigeants d'Air France. Une estimation du manque à gagner qui prend en compte les économies de carburants, les avions restant cloués au sol.

Mais cette fourchette ne comprend pas les dédommagements, tous ces billets remboursés depuis le début de la semaine aux passagers dont les vols sont annulés. Sur ce sujet, Air France ne veut d'ailleurs pas communiquer.

Une autre crainte pour Air France

Mais une chose est sûre selon la direction, si la grève se poursuit, ce sera une catastrophe pour les finances de la compagnie aérienne. Cela compromettra même le retour aux bénéfices promis pour 2014, tant attendue après six années de pertes et après de lourds sacrifices consentis par les salariés.

A LIRE AUSSI ►►► Grève à Air France : 45% des vols assurés vendredi, légère amélioration

Parmi ces sacrifices, le plan de restructuration baptisé transform 2015 : 10.000 postes supprimés en cinq ans. Des efforts que pourraient donc venir gâcher ce mouvement, selon les dirigeant d'Air France. Ces derniers ont aussi une autre crainte, aux possibles effets dévastateurs : que les passagers qui ont découvert des compagnies concurrentes lors de cette grève ne reveniennent jamais chez Air France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.