L'agneau de pré salé a le vent en poupe

L'animal, élevé dans les baies de Somme et du mont Saint-Michel, est apprécié des restaurateurs et des amateurs de gastronomie pour son goût savoureux.

FRANCE 3

Pendant les vacances de Pâques, les Français vont manger cinq fois plus de viande d'agneau que pendant le reste de l'année. Pour certains éleveurs, cette période représente jusqu'à 20% des ventes annuelles.
C'est le cas des éleveurs d'agneaux de pré salé qui produisent une viande unique en Europe. On les trouve dans les baies de Somme et du mont Saint-Michel. "À chaque grande marée, la mer vient recouvrir l'herbe. En repartant, elle laisse une fine pellicule de sel, ce qu'on appelle le pré salé. Cette herbe, à la digestion, apporte un goût spécifique à la viande", détaille Yannick Frain, éleveur d'agneaux de pré salé, au micro de France 3.

Tradition familiale

Chaque jour, les animaux parcourent plus d'une dizaine de kilomètres. Ce type d'élevage est le produit d'un savoir-faire millénaire. Dans la famille de Yannick Frain, cela fait quatre générations qu'on exerce ce métier. Le dernier de la famille, Alexandre Frain, a décidé de perpétuer la tradition familiale. Les restaurateurs des environs aiment travailler avec cet agneau d'excellente qualité, plus savoureux que les autres. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agneaux broutent dans un pré à Ihlow, dans le nord de l\'Allemagne, le 26 mars 2013.
Des agneaux broutent dans un pré à Ihlow, dans le nord de l'Allemagne, le 26 mars 2013. (INGO WAGNER / DPA / AFP)