Cet article date de plus d'un an.

Prix de l'eau : la conjoncture est favorable à "un cocktail explosif pour faire augmenter la facture", explique un spécialiste

Après les prix du gaz et de l'électricité, c'est maintenant le prix de l'eau qui augmente en 2023. Plusieurs collectivités et syndicats ont voté des hausses de tarifs. Certaines augmentations vont jusqu'à 10%.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Eau du robinet. (Aurélie Lagain/Radio France)

"Un cocktail explosif pour faire augmenter la facture", explique mardi 3 janvier sur franceinfo, Alexandre Mayol, maître de conférences en économie à l'Université de Lorraine. Plusieurs collectivités ont augmenté les tarifs pour leur eau potable au 1er janvier 2023. 

franceinfo : Cette hausse du prix de l'eau est-elle liée à la hausse du prix de l'électricité ?

Oui, tout à fait. Il faut rappeler que l'eau pour qu'elle arrive à notre robinet, il faut soit utiliser des captages, soit la retraiter, et tout ça, ça a un coût. En matière énergétique, évidemment, vous augmentez la facture d'eau, d'électricité, ça se répercute sur le consommateur. C'est la première raison. La deuxième, c'est le réseau. Il faut l'entretenir. La sécheresse de cet été nous a rappelé le besoin d'investir dans le réseau lorsqu'on a un milliard de mètres cubes chaque année qui sont perdus à cause des fuites. Donc, les deux réunis, c'est un cocktail explosif pour faire augmenter la facture.

Pourquoi les prix sont-ils si différents d'une commune à l'autre ?

Pour une raison très simple, c'est qu'il n'y a pas de régulation nationale de l'eau, contrairement à l'électricité ou le gaz. C'est que chaque commune, chaque collectivité est "maître" en matière de gestion des prix. Certains ont des stratégies, par exemple, qui consistaient à limiter l'augmentation, d'autres ont voulu renouveler les investissements et donc faire augmenter les prix. Donc ça veut dire qu'aujourd'hui, c'est un maquis en matière de tarification. Ce qui fait que d'une commune à l'autre, on peut avoir un prix qui varie du simple au double.

Pourquoi ne pas mettre en place une tarification progressive, par palier, en fonction de la consommation ?

C'est toujours pareil en économie, on parle de fausse bonne idée, c'est-à-dire que sur le papier, ça paraît logique. Plus vous consommez et plus vous payez cher. La question est : est-ce que c'est juste ? On a eu des exemples concrets à Dunkerque, qui a été pionnière en matière de tarification. Le problème, c'est que les seuils étaient faits pour une famille de quatre personnes. Or, si vous êtes seuls ou si vous êtes plus de quatre personnes, les seuils sont inadaptés. On a observé que des familles nombreuses, par exemple, se retrouvent avec une augmentation de prix très importante, sans possibilité de réduire leur facture ou leur consommation. Le mécanisme de tarification progressive suppose que vous êtes capable de vous ajuster au prix. Or, si vous avez une famille nombreuse, vous ne pouvez pas le faire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.