Cet article date de plus d'un an.

Inflation : les produits apéritifs sont moins achetés par les consommateurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Inflation : les produits apéritifs sont moins achetés par les consommateurs
Inflation : les produits apéritifs sont moins achetés par les consommateurs Inflation : les produits apéritifs sont moins achetés par les consommateurs (France 3)
Article rédigé par France 3 - C. Tixier, L. Campisi, E. Martin, A.Bouville, E.Urtado, D. Chevalier
France Télévisions
France 3
Avec la hausse des prix, de nombreux Français ont renoncé à certains produits alimentaires. Parmi eux, ceux pour l’apéritif, qui sont également victimes de l'inflation.

L’apéritif, un moment de partage et une tradition, est lui aussi victime de l’inflation. Les biscuits, chips ou encore boissons sont boudés en rayon. Alexandra Viola a justement fait des arbitrages dans ses courses. "La notion de plaisir, elle passe en second, c’est la notion de nécessité qui compte", dit-elle. Certains consommateurs ne veulent pas pour autant y renoncer. Appoline Kitowi a seulement réduit ses achats de boissons. "Quand je prends une bouteille de vin, ça va être pour la semaine", déclare la cliente.   

Plus d'un Français sur deux a renoncé à ces achats

Car l’inflation touche de plein fouet les produits pour l’apéritif : près de 10% d’augmentation en an pour la bière, 13,8 % pour le paquet de chips. Face à cette hausse de prix, une mère de famille est passée au fait maison. "Je fais les beignets moi-même pour fabriquer des petits apéritifs pour la maison, sinon c’est pas possible", explique-t-elle. Selon un sondage, plus d’un Français sur deux dit avoir renoncé ces derniers mois à ces achats plaisir pour l’apéritif. 

Parmi nos sources : 

Sondage de l’Observatoire Cetelem 

NielsenIQ : suivi des prix sur une sélection de produits tous les mois pour France Télévisions 

Liste non exhaustive. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.