Un incident "électrique" au sein de l'usine classée Séveso Borealis de Grand-Quevilly

"Aux alentours de 7h52, un déclenchement électrique a provoqué l’arrêt de la production sur le site", indique l'entreprise, assurant cela ne réprésente aucun danger.

L\'usine classée Séveso Borealis de Grand-Quevilly (Seine-Maritime), le 1er octobre 2019. 
L'usine classée Séveso Borealis de Grand-Quevilly (Seine-Maritime), le 1er octobre 2019.  (LOU BENOIST / AFP)

Un "incident sur le réseau électrique" s'est produit, samedi 25 juillet au matin, dans l’enceinte de l’usine classée Seveso Borealis, située à Grand-Quevilly, près de Rouen (Seine-Maritime), a appris franceinfo auprès de Borealis. L’entreprise avait connu un problème similaire quelques mois auparavant et dispose d'un groupe électrogène de secours, ajoute la préfecture de Seine-Maritime.  Un "plan d’opération" a été déclenché entre 7h30 et 8 heures, a précisé l'entreprise.  

Sur le site Allô industrie, un dispositif d'information du public, la direction précise qu'"aux alentours de 7h52, un déclenchement électrique a provoqué l’arrêt de la production sur le site". Selon elle, "cet arrêt involontaire" ne "présente aucun danger pour la population locale".

Les contrôles des rejets atmosphériques "ne relèvent aucune anomalie"

"Ce déclenchement a engendré la mise en sécurité des unités de fabrication de l’usine selon les procédures prévues pour ce type de scénario. Les installations sont sous surveillance permanente par notre personnel", poursuit Borealis. "Nous tenons à rassurer les riverains et toutes les personnes pouvant se trouver à proximité du site sur la maitrise de la situation. En effet, les contrôles (des rejets) atmosphériques sont réalisés en continue, ils ne relèvent aucune anomalie", assure le groupe.

La préfecture se veut également rassurante : elle a laissé l’entreprise gérer l’incident en interne, mais a dépêché sur place la DREAL (l'inspection des installations classées) et des pompiers pour réaliser "des opérations d'évaluation", notamment de la qualité de l'air. Les résultats sont déjà disponibles et "montrent que la situation est maîtrisée", assure la préfecture à franceinfo. Le rétablissement du réseau électrique est prévu en fin de la journée. Une analyse est en cours pour déterminer la cause de l'incident.