Cet article date de plus de deux ans.

PSA supprime des emplois et affiche des bénéfices records : "Les leaders impopulaires d'aujourd’hui sont les héros de demain", assure Carlos Tavares

Le constructeur automobile PSA, qui doit supprimer quelque 2 000 postes, a publié jeudi un bénéfice net "record" pour 2017. Le président de son directoire y voit la validation de sa stratégie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Carlos Tavares, président du directoire de PSA (DANIEL ROLAND / AFP)

Augmentation des volumes de vente de 15%, des profits en hausse de 23% pour 2017 : PSA va bien. Très bien même : les résultats sont exceptionnels, selon le PDG Carlos Tavares, qui veut donc récompenser ses collaborateurs. Un juste retour des choses, selon lui. Aussi les salariés recevront-ils une prime de 2 600 euros net en moyenne, au titre de l'intéressement 2017. D’ailleurs, en quatre ans, le montant total des bonus a été multiplié par quatre dans l'entreprise.

Le groupe supprimera plus de 2 000 emplois

Pour Carlos Tavares, sa stratégie paye, il faut donc parfois en passer par des décisions impopulaires. Le groupe prévoit par exemple de supprimer plus de 2 000 emplois cette année, dont 1 300 en rupture conventionnelle. Pour Carlos Tavares, c'est une stratégie non démagogique. "J’ai l’habitude de dire que les leaders impopulaires d’aujourd’hui sont les héros de demain, indique le président du directoire du groupe. Je le pense vraiment. Toutes les décisions que nous prenons ne sont pas des décisions faciles, il suffit de voir celles que nous avons prises au cours des quatre dernières années."

Nous savons que la seule façon de protéger notre entreprise, c’est d’être chaque fois un peu plus performants et de devenir, éventuellement, les meilleurs

Carlos Tavares

franceinfo

1 300 personnes vont être embauchées, assure Carlos Tavares, sans doute pour compenser une partie des suppressions de postes prévues. Mais pour la CGT, il faut suspendre ces suppressions et embaucher massivement les intérimaires et les CDD, les intérimaires qui ne toucheront pas d'ailleurs les 2 400 euros minimum de prime pour bons résultats.

PSA va très bien : une stratégie qui paye - reportage Célia Quilleret - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.