Liquidation judiciaire d'Aigle Azur : l'espoir brisé des salariés

Le tribunal de commerce d'Évry (Essonne) a décidé la liquidation judiciaire d’Aigle Azur, vendredi 27 septembre. Aucun repreneur crédible ne s'est manifesté. Ses 1 150 salariés sont sous le choc.

france 3

Jusqu'au bout, les salariés d’Aigle Azur ont espéré, mais la décision du tribunal de commerce d'Évry (Essonne) est tombée comme un couperet, vendredi 27 septembre, en début de soirée. L'espoir est brisé pour ces 1 150 salariés. Aucune offre de reprise n'a été retenue, la société Aigle Azur n'existe plus. "Je me sens orpheline. J'ai perdu plus qu'un boulot, j'ai perdu une famille, des collèges qui pour certains étaient des amis. C'est un vide immense", raconte Anne Massardier, hôtesse de l'air.

Des offres de reprise insuffisantes

"On a l'impression d'avoir été manipulés, en sachant que notre direction nous a certifié au mois d'août que nous étions revenus à l'équilibre et qu'il ne fallait absolument pas s'inquiéter", déplore quant à elle Mylène Antunès, hôtesse de l'air. Les offres de reprise ont été jugées insuffisantes par le tribunal. Aucune solution pérenne n'a été proposée par les candidats. La compagnie Air France a préféré se retirer du projet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mise en liquidation judiciaire, Aigle Azur était la deuxième compagnie française. 
Mise en liquidation judiciaire, Aigle Azur était la deuxième compagnie française.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)