Énergies fossiles : va-t-on vers une dépendance du cobalt ?

La consommation de cobalt n'a cessé d'augmenter ces dernières années : le marché pourrait être multiplié par 24 d'ici 2030.

Voir la vidéo

La consommation de cobalt ne cesse d'augmenter : 74 000 tonnes en 2012, 85 000 tonnes en 2014, 94 000 tonnes en 2016. Court-on le risque de devenir encore dépendant d'une énergie fossile ? "Le capitalisme est dépendant des ressources naturelles depuis toujours. Il y a quelques siècles c'était l'or, l'argent, puis le charbon, le fer, le pétrole, l'uranium", avance François Lenglet sur le plateau du 20 Heures, "toute l'histoire du capitalisme et de ses innovations technologiques, ce n'est pas autre chose que le passage de la dépendance d'une matière première à une autre."

Des dégradations environnementales considérables

"La transition vers l'économie dite 'propre', décarbonnée, sans pétrole, ne change absolument pas cela. Au contraire, elle exacerbe notre servitude", estime le journaliste. Pourquoi ? "À cause du risque de pénurie qui existe pour ces matières premières", précise François Lenglet, puisque cela "nous place sous l'emprise des pays producteurs, comme la Chine, qui fait levier de ses ressources pour servir sa volonté de puissance géopolitique." Tout en provoquant des dégradations environnementales considérables, selon le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant à Lubumbashi au congo en mai 2016
Un enfant à Lubumbashi au congo en mai 2016 (JUNIOR KANNAH / AFP)