République démocratique du Congo : dans l'enfer du cobalt

Le cobalt, utilisé pour les batteries de téléphone et de voitures électriques, est devenu le minerai le plus recherché du monde.

Voir la vidéo

Le cobalt est le minerai du monde de demain. Son cours a presque triplé en un an. À qui profite cette flambée des prix ? La République démocratique du Congo produit 60 % du cobalt dans le monde. C'est une manne gigantesque, synonyme, dans ce pays, de marché noir, de corruption et d'ouvriers exploités. Si le cobalt est devenu le minerai le plus demandé au monde, c'est qu'il rentre dans la fabrication des batteries de nouvelle génération. Il est notamment présent dans les smartphones et dans les voitures électriques.

La Chine omniprésente

Les industriels du secteur sont donc les premiers à bénéficier de ce boom. Ils voient leurs profits exploser, et chacun veut sa part. Le cobalt congolais est surtout vendu à la Chine, c'est le seul pays à avoir les capacités industrielles pour le transformer en batteries. L'approvisionnement en cobalt est un enjeu stratégique et les entreprises chinoises sont absolument partout dans l'est du Congo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant transporte un sac de cobalt à Musompo, dans le sud de la République démocratique du Congo, en juin 2016.
Un enfant transporte un sac de cobalt à Musompo, dans le sud de la République démocratique du Congo, en juin 2016. (MICHAEL ROBINSON CHAVEZ / THE WASHINGTON POST / GETTY IMAGES)