Conflit entre Airbus et Boeing : l'Union européenne et les Etats-Unis suspendent les droits de douane punitifs pour cinq ans

Une trêve avait été décidée en mars et s'appliquait jusqu'au 11 juillet. Sa prolongation est le nouveau signe d'une volonté d'apaisement entre les deux blocs, après les années Trump.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un avion Boeing 777-300ER arrive sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle le 3 juin 2021. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

C'est un soulagement pour les deux camps. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a confirmé mardi 15 juin un accord entre l'UE et les Etats-Unis pour résoudre leur vieux conflit sur les subventions illégales accordées aux avionneurs Airbus et Boeing. "Nous avions décidé conjointement de résoudre cette dispute. Aujourd'hui, on a tenu promesse", a-t-elle déclaré, alors que le président américain, Joe Biden, est en visite à Bruxelles.

Une nouvelle unanimement saluée

Les deux parties ont accepté de suspendre pendant cinq ans les droits de douane punitifs qu'ils s'infligent dans le cadre de ce contentieux. Une trêve avait été décidée en mars et s'appliquait jusqu'au 11 juillet. Sa prolongation est le nouveau signe d'une volonté d'apaisement entre les deux blocs, après les années Trump. En 2019, Donald Trump avait obtenu, en représailles, des surtaxes douanières de 25% sur des produits européens dont le vin. L'UE avait réagi en imposant des droits de douanes sur 4 milliards de dollars d'exportations américaines.

C'est "une excellente nouvelle pour les entreprises françaises et européennes", a réagi dans la foulée le ministre français du Commerce extérieur, Franck Riester. Le  président américain Joe Biden s'est également félicité de cette mesure, assurant qu'elle permettrait aux deux partenaires de contrer les pratiques déloyales de la Chine dans l'aéronautique. Les directions d'Airbus et de Boeing ont salué la nouvelle dans l'après-midi et se sont engagés à respecter cet accord, qui créé selon le constructeur aéronautique européen "les conditions d'une concurrence équitable"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.