Chine : le succès du chêne français

Certaines scieries françaises peinent à se fournir en chêne face à l'augmentation de la demande chinoise.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le chêne de nos forêts, prisé pour sa qualité, est le nouvel objet de convoitise des Chinois. Aujourd'hui 20 à 30% de sa production partirait directement en Chine, privant les scieries françaises de matière première. Pour trouver suffisamment de bois, certains patrons doivent se fournir de plus en plus loin de leur scierie. Les frais de transport sont de plus en plus élevés et les bénéfices sont plus faibles.

La loi du plus offrant

Pourquoi les exploitants forestiers privilégient-ils les acheteurs chinois au détriment des Français ? C'est avant tout une question de prix, selon le président de l'Union des coopératives forestières. Le bois est vendu aux enchères, il part au plus offrant. D'autres acteurs de la filière estiment que la crise n'est pas si grave, car le bois acheté par les Chinois est de moins bonne qualité. Tous s'accordent sur un constat : la demande chinoise fait grimper les prix et, à court terme, les 200 000 emplois de la filière sont menacés. 




Le JT
Les autres sujets du JT
Coupé en France, transformé en Chine, le bois français parcourt des milliers de kilomètres.
Coupé en France, transformé en Chine, le bois français parcourt des milliers de kilomètres. (GETTY IMAGES)