Automobile : des primes pour les salariés de PSA, malgré la crise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Automobile : des primes pour les salariés de PSA, malgré la crise
France 2
Article rédigé par
G. De Florival, A.-C. Le Sann, A. Dupont, R. Mathé, A. Bouville, N. Lachaud - France 2
France Télévisions

Des salariés du groupe automobile PSA devraient toucher une prime d'intéressement de 3 000 euros brut. Le groupe Stellantis, né de la fusion de PSA et de Fiat-Chrysler, a fini l’année dans le vert.

La bonne nouvelle est tombée mercredi 3 mars au matin. Malgré la crise sanitaire et des ventes de voitures en chute libre, Stellantis, le nouveau PSA, va verser une prime d'intéressement d’au moins 3 000 euros brut à chaque employé. Ils se montrent plutôt satisfaits. "C’est une bonne nouvelle ! C’est toujours mieux que rien, ça ne se refuse pas, mais bon, on aurait espéré un peu plus", avoue un employé. "Je pense que ça sera réinvesti dans les vacances", ajoute une autre, avant d’assurer qu’il s’agit d’une “très très bonne nouvelle”. 

Deux milliards d’euros de bénéfices

50 000 employés de l’entreprise sont concernés en France. Contrairement à ses concurrents plombés par la crise, le constructeur tricolore a gagné de l’argent. Si les ventes de voitures ont baissé de 27,8 % cette année, il enregistre plus de deux milliards d’euros de bénéfices. PSA a su miser sur des véhicules haut de gamme comme les SUV, avec plus de marge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.