Peugeot-Fiat : une alliance ambitieuse

Stellantis, issue de l’alliance entre Peugeot et Fiat, pourrait représenter le quatrième plus gros groupe mondial dans l’automobile en termes de véhicules vendus : huit millions par an.

FRANCEINFO

C’est un groupe qui pourrait créer un nouvel acteur fort dans l’industrie automobile. Comme le rapporte la journaliste de France Télévisions Cécile de la Guérivière, Stellantis, issu de l’alliance entre Peugeot et Fiat, pourrait devenir le quatrième groupe mondial avec une production de huit millions de véhicules par an, regroupant 407 500 salariés et 14 marques reconnues tel Citroën ou Chrysler.

Une bonne ou mauvaise nouvelle pour la France ?

Une nouvelle alliance qui pourrait avoir de graves conséquences en France. "En France en particulier, on a une hécatombe industrielle dans le secteur de l’automobile qui est en train de se faire depuis plusieurs années et qui risque malheureusement d’être approfondie par cette fusion", s’inquiète Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

Ce constat n'est pas partagé par le rédacteur en chef aux Échos Étienne Lefebvre. "Je ne vais pas dire que la filière automobile française va bien aujourd’hui, elle vit une crise terrible. Mais il y a 10, 15 ans, on pouvait imaginer aussi que PSA disparaisse, comme beaucoup de constructeurs nationaux ont disparu, voir que Renault disparaisse il y a 20 ans. Donc aujourd’hui, on a deux groupes qui, en s’alliant, flirtent avec les meilleurs mondiaux, c’est quand même plutôt une réussite industrielle", estime-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les logos Fiat et Peugeot
Les logos Fiat et Peugeot (MARCO BERTORELLO / AFP)