Impôts : Darmanin se félicite du lancement sans "bug" du prélèvement à la source

Selon la Direction générale des finances publiques, aucune anomalie majeure n'a été signalée lors des différentes étapes de la réforme. 

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à l\'Elysée, à Paris, le 30 janvier 2019.
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à l'Elysée, à Paris, le 30 janvier 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Lancement accompli !" Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, s'est félicité, vendredi 1er février, du lancement "sans bug" du prélèvement à la source. Un message posté à l'issue d'une réunion du comité de suivi de la réforme. Le ministre souligne sur le réseau social que "100% des pensions de retraites, des indemnités chômage, des salaires du privé et de la fonction publique" ont "été prélevés".

Au cours des derniers jours, quelque 25 millions de salariés sont passés pour la première fois au prélèvement à la source, en recevant leur fiche de paye amputée du montant mensuel de leur impôt sur le revenu. Cette bascule est venue clore la mise en œuvre de la réforme, entrée en vigueur dès le début du mois de janvier pour les retraités et les chômeurs, puis le 15 janvier pour les travailleurs indépendants (artisans, commerçants et professions libérales).

Selon la Direction générale des finances publiques (DGFIP), aucune anomalie majeure n'a été signalée lors de ces différentes étapes. La réforme s'est déroulée "comme prévu", a-t-elle assuré dans un communiqué.