Paradis fiscaux : quelle sera la liste noire de Bruxelles ?

Un mois après le scandale des "Paradise Papers", les 28 ministres des Finances de l'Union européenne sont réunis depuis ce mardi 5 décembre à Bruxelles pour lutter contre les paradis fiscaux. Le journaliste Pascal Verdeau fait le point, en direct de Bruxelles.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les 28 ministres des Finances de l'Union européenne sont réunis depuis ce mardi 5 décembre à Bruxelles. L'objectif est d'établir une liste noire de paradis fiscaux ; une négociation qui a pris des mois, mais qui est en train de se terminer. "Jusqu'au bout, la nuit dernière, certains pays, comme le Panama, ont fait des pieds et des mains pour éviter de se retrouver sur cette liste noire, car la première des sanctions, finalement, c'est d'être sur la liste, qui comprendra moins d'une vingtaine de pays, 18 ou 19 pays selon nos informations", rapporte Pascal Verdeau en direct de Bruxelles (Belgique).

"Renforcer la surveillance"

"Alors on est loin du compte, selon Oxfam, qui propose son propre classement", poursuit le journaliste. "35 paradis fiscaux, selon l'ONG, qui pointe même quatre états européens : l'Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas. Réponse ce matin du commissaire européen chargé du dossier, Pierre Moscovici : 'il n'y a pas de paradis fiscal dans l'Union européenne. Mais c'est vrai', dit-il, 'le verre est à moitié plein'. Alors tout l'enjeu maintenant est de renforcer la surveillance sur les pays réfractaires. Mais c'est aussi de les sanctionner. Couper par exemple les financements européens des entreprises qui opèrent dans ces paradis fiscaux. Et là, plus que des mots, il faudra une véritable volonté politique."

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'optimisation, un mot qui n\'inspire pas que les fraudeurs et manitous de la haute finance.
L'optimisation, un mot qui n'inspire pas que les fraudeurs et manitous de la haute finance. (MAXPPP)