Cet article date de plus de trois ans.

Ikea : une enquête lancée par la Commission européenne contre l'enseigne suédoise

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Ikea : une enquête lancée par la Commission européenne contre l'enseigne suédoise
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Valéry Lerouge se trouve en direct de Bruxelles (Belgique) pour commenter la décision de la Commission européenne d'ouvrir une enquête contre Ikea.

La Commission européenne vient d'ouvrir une enquête contre le géant de l'ameublement Ikea. Elle le soupçonne de bénéficier d'avantages fiscaux des Pays-Bas auxquels il n'avait pas droit. "C'est un nouveau cas d'optimisation fiscale. Après Amazon, Starbucks ou Apple, souvent des Américains, cette fois c'est le suédois Ikea qui est soupçonné de contourner, d'échapper à l'impôt qu'il aurait dû payer en France, en Belgique, en Espagne, là où il a des magasins", explique Valéry Lerouge en direct de Bruxelles (Belgique).

Quel manque à gagner pour les États ?

La Commission européenne reproche à Ikea d'avoir rapatrié la plupart de ses bénéfices réalisés en Europe dans l'une de ses filiales basées aux Pays-Bas et de transférer une grande partie de cet argent dans des pays où ce n'est pas taxé, comme au Liechtenstein par exemple. "Manque à gagner pour les États : près d'un milliard d'euros selon les eurodéputés écologistes qui ont soulevé le lièvre il y a un an. La Commission européenne ne donne pas de chiffre aujourd'hui, elle lance l'enquête qui prendra plusieurs mois", précise le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.