VIDEO. Le syndic bénévole, une solution pour de plus en plus de propriétaires

Face aux coûts et à la complexité d'un syndic de copropriété professionnel, de plus en plus de propriétaires optent pour le syndic bénévole.

FRANCE 2

Ses journées commencent toujours par un petit tour de la résidence de 119 appartements qu'il gère. Jean-Pierre Petitbon, retraité, est syndic bénévole et les résidents apprécient cette solution plus conviviale.

"On préfère avoir affaire à des gens qu'on connaît plutôt qu'avoir affaire à des inconnus", résume une retraitée au micro de France 2.

Activité à plein temps

Indemnisé 300 euros par mois, tout comme son collègue en charge de la comptabilité, ce syndic bénévole coûte trois fois moins cher à ses voisins qu'un syndic professionnel. Mais c'est aussi une activité à plein temps. "Une trentaine d'heures par semaine, ça paraît énorme, mais c'est mon choix", reconnaît Jean-Pierre Petitbon.

Véronique Anceaux a elle aussi choisi d'assumer la gestion d'une petite copropriété de trois appartements. Un fardeau lourd à porter, surtout quand elle a dû aller devant les tribunaux. Pour autant, l'argument du coût l'emporte et elle ne renoncerait pas à sa fonction.

Le JT
Les autres sujets du JT