Rentrée scolaire : les étudiants ont du mal à trouver un logement

Les étudiants doivent trouver un logement et les studios en location s’arrachent. À Toulouse (Haute-Garonne), notamment, les agences immobilières sont débordées.

FRANCEINFO

Le Covid-19 a perturbé les examens et les étudiants ont commencé leurs recherches d’appartements plus tard. Alors que la rentrée approche, une famille visite, à Toulouse (Haute-Garonne), un septième appartement en trois jours. Leur fille, Léa, vient d’être admise dans une école d’ingénieurs. Les résultats sont tombés en retard. "C’est le Covid qui a repoussé de plus de 15 jours la recherche. Autrement, on aurait pu savoir dès fin juillet où elle était", estime sa mère, Karine Pipet.

Des embauches

Dans l’agence de Emmanuelle Michel-Lassalle, la demande est si forte qu’une agence toulousaine a dû employer trois nouvelles personnes : deux en CDD, une en CDI. Une des causes de cet accroissement d’activité est également la hausse du nombre de bacheliers cette année. La directrice de l’agence CIGEC Immobilier a constaté "15 % de plus de recherches". Dans l’agence Foncia du centre-ville, c’est encore pire, comme l’explique Alexandre Moninhas, agent immobilier : "On n’a plus rien à proposer ! C’est compliqué pour les étudiants". La tension encore plus forte pour les étudiants boursiers. Le Crous ne pourra satisfaire que la moitié des demandes.

Le JT
Les autres sujets du JT
(PASCAL GUYOT / AFP)