Immobilier : la campagne à la cote

Publié
Immobilier : la campagne à la cote
France 2
Article rédigé par
M. Gensse - France 2
France Télévisions

Les biens des petites communes connaissent un succès inédit en grande partie à cause de la crise sanitaire.

Les zones rurales connaissent un regain immobilier, surtout les villes situées à 1h30 des grandes agglomérations. Depuis le début de l’année dans ces communes, le prix de l’immobilier a augmenté de 7,4% contre + 3,3% dans les grandes villes. Ces trois derniers mois, l’augmentation a été de 1,8% à Limoges (Haute-Vienne), 1,7% à Reims (Marne), 1,6% à Caen (Seine-Maritime), 1,3% à Montpellier (Hérault). A l’inverse, certaines grandes villes ont connu des baisses, de 1,5% à Lille (Nord), de 1,1% à Strasbourg (Bas-Rhin) ou encore de 0,6% à Grenoble (Isère).

Les maisons séduisent

Également, dans la capitale, les prix ont baissé de 1,3% en un an. C’est l’effet Covid-19 et confinement. Les acheteurs cherchent de l’espace, les maisons ont particulièrement la cote et leur prix a augmenté de 6,2%, contre 3,3% pour les appartements. Mais il faut relativiser ces données : le prix de l’immobilier flambait depuis cinq ans et les variations des prix sont relativement insignifiantes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.