Logement : la trêve hivernale s'achève

Après cinq mois de trêve hivernale, 30 000 foyers français risquent d'être expulsés, souvent en raison de loyers impayés.

France 2

Ils sont menacés d'expulsion. Comme chaque année, des milliers de locataires redoutent la fin de la trêve hivernale. Dès vendredi 1er avril, il n'est plus interdit de les mettre à la porte. 30 à 40 000 personnes sont expulsables, selon les associations. La plupart du temps, il s'agit de loyers impayés. Des situations difficiles donc. D'un côté, des propriétaires ne perçoivent plus d'argent depuis plusieurs mois. De l'autre, des locataires sont incapables de joindre les deux bouts.

Une manif prévue samedi

Les associations constatent une hausse des expulsions ces dernières années. Conséquence de l'augmentation des loyers et de la précarisation. Elles demandent plus de moyens pour des solutions de relogement et une meilleure politique de prévention. Samedi 2 avril, elles manifesteront à Paris pour dire non aux expulsions.

Le JT
Les autres sujets du JT