Immobilier : les malfaçons en hausse dans le neuf

Les logements neufs sont le théâtre de malfaçons. Une hausse des procédures et des plaintes contre les constructeurs est également à déplorer.

FRANCE 3

Des apparences parfois trompeuses. À Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), une tour moderne de 159 logements et 18 étages a été livrée en novembre 2014. 80 malfaçons ont été dénoncées par le conseil syndical de la résidence. Des défections observables dès l'interphone, qui ne fonctionne pas. À cela s'ajoutent des infiltrations dans le parking souterrain.

Un coût à supporter pour les assurances

Les dépenses liées au sinistre ne font qu'augmenter du côté des assurances. En 2008, elles dépensaient 430 millions d'euros contre 754 millions en 2017, soit une augmentation de 75%. Les dommages les plus fréquents se constatent sur les immeubles construits ces dix dernières années. Les indemnisations pour problèmes de construction ont presque doublé. Sur le podium des malfaçons trônent les défections au niveau des revêtements de sol intérieur, les réseaux d'eau ou encore l'ossature des poutres et des poteaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme regarde par la fenêtre de son appartement, rue d\'Aubagne à Marseille, le 18 novembre 2018, près de l\'endroit où deux immeubles se sont effondrés.
Une femme regarde par la fenêtre de son appartement, rue d'Aubagne à Marseille, le 18 novembre 2018, près de l'endroit où deux immeubles se sont effondrés. (GERARD JULIEN / AFP)