Marseille : la mairie est propriétaire de logements insalubres

À Marseille (Bouches-du-Rhône), un hommage a été rendu mardi 5 novembre aux victimes de l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne en novembre 2018. Huit personnes avaient péri sous les décombres. Les habitants ont découvert que certains immeubles insalubres appartenaient à la mairie.

France 2

Huit minutes de silence pour rendre hommage aux huit victimes des effondrements des immeubles de la rue d'Aubagne, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Mardi 5 novembre, l'atmosphère est lourde. Une élue de la ville se fait huer. Un an après le drame, les habitants ne décolèrent pas. "Les politiques sont complices de ce système mafieux qui depuis 50 ans a pourri la ville de Marseille", gronde une manifestante.

11% des logements sont insalubres à Marseille d'après la fondation Abbé Pierre

Les Marseillais sont d'autant plus en colère depuis qu'ils ont appris que la mairie possédait plusieurs logements laissés à l'abandon. Pendant trois ans, Kamel Kari louait un logement à la mairie. Après l'effondrement des immeubles, il a été évacué. Il raconte les conditions dans lesquelles il vivait. "À chaque fois qu'il pleuvait, l'eau coulait du plafond. Il y a des fissures", explique-t-il. Lorsqu'il signale à la mairie l'apparition de champignons dans son appartement, les travaux sont sommaires. Aucun arrêté de péril n'a été pris. Il doit donc continuer à payer son loyer. 11% des logements sont insalubres à Marseille d'après la fondation Abbé Pierre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un immeuble insalubre dans le centre-ville de Marseille, le 5 mai 2019. 
Un immeuble insalubre dans le centre-ville de Marseille, le 5 mai 2019.  (BORIS HORVAT / AFP)