Il sera "difficile techniquement de lutter contre l'habitat indigne" à Marseille, estime Emmanuelle Wargon, ministre du Logement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Il sera "difficile techniquement de lutter contre l'habitat indigne" à Marseille, estime Emmanuelle Wargon
Article rédigé par
France Télévisions

La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, était, jeudi 2 septembre, l'invitée de "24 h politique" sur la chaîne franceinfo. Elle a évoqué la rénovation des logements insalubres de Marseille, à l'aune de la visite, trois jours durant, d'Emmanuel Macron dans la ville.

Après trois jours de visite à Marseille, Emmanuel Macron a prononcé un discours, jeudi 2 septembre au palais du Pharo, pour y présenter son plan "Marseille en grand". Le souvenir du drame de la rue d'Aubagne encore dans tous les esprits, le chef de l'État a abordé la question du mal-logement dans sa prise de parole. Néanmoins, il sera "difficile de lutter contre l'habitat indigne" dans la cité phocéenne, a rappelé, le soir même, Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, dans l'émission "24 h politique" sur la chaîne franceinfo.

"C'est forcément un petit peu long", ces immeubles étant, selon la membre du gouvernement, "des propriétés privées qui n'ont pas été entretenues" par "des marchands de sommeil". "Le temps de ces réhabilitations urbaines est vraiment beaucoup trop long", a déclaré Emmanuelle Wargon, qui s'est voulu rassurante sur la marche à suivre, estimant qu'il fallait "créer une société de portage entre la ville et l'État pour acheter ces immeubles" afin de les rénover "le plus vite possible".  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mal-logement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.