Froid : au secours des sans-abri

À cause du froid et face aux milliers d'appels qui arrivent chaque jour au 115, France 2 a suivi une maraude de l'Ordre de Malte.

France 2

À bord de leur fourgon, Henri et son équipe de bénévoles viennent de recevoir le signalement d'un riverain à Paris. Un sans-abri a été repéré. "Il a appelé il y a dix minutes, à 23h05", constate une des bénévoles. Ce soir-là, il fait deux degrés, le Plan grand froid n'est donc pas déclenché dans la capitale. Mais le vent et le brouillard accentuent le froid. Les SDF risquent donc l'hypothermie. Entre 21 heures et une heure du matin, cette patrouille tente d'emmener les personnes signalées en centre d'hébergement.

De fréquents refus

Difficile de retrouver les personnes signalées, et quand ils y parviennent, difficile de les convaincre de se rendre en centre d'hébergement. Un homme refuse de partir, un habitant du quartier qui souhaite rester anonyme tente de s'occuper de lui. Ce refus, Henri y est souvent confronté. "Si jamais ils partent, la place sera peut-être prise", tente-t-il d'expliquer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'Insee, la part des étrangers parmi les personnes sans domicile fixe est passée de 38% en 2001 à 53% en 2012.
Selon l'Insee, la part des étrangers parmi les personnes sans domicile fixe est passée de 38% en 2001 à 53% en 2012. (MAXPPP)