Dans une pétition, un collectif réclame à Emmanuel Macron des centres d'accueil pour les femmes SDF

Le collectif Réchauffons nos SDF veut alerter sur la situation des femmes sans abri, fréquemment victimes de violences et de viols, y compris dans les centres d'hébergement.

Une femme sans abri, à Paris, le 19 novembre 2014.
Une femme sans abri, à Paris, le 19 novembre 2014. (JOEL SAGET / AFP)

"Le quotidien d'une femme SDF consiste à fuir les multiples agressions dont elle est victime", écrit Sarah Frikh, du collectif Réchauffons nos SDF. Dans une pétition qui a recueilli plus de 190 000 signatures en huit mois, elle demande à Emmanuel Macron de mettre en place des centres d'accueil pour les femmes sans domicile fixe "tenus par des femmes", précise Le Parisien, mardi 28 août. 

"Monsieur le Président, vous avez fait de la cause des femmes une priorité de votre quinquennat. Les femmes SDF sont doublement vulnérables", interpelle la militante, qui a également lancé une collecte de fonds pour rénover un hébergement d'urgence qui pourrait accueillir huit femmes.

A Paris, 2 400 places sur 10 000 sont réservées aux femmes dans les centres d'hébergement. En France, selon l'Insee, deux SDF sur cinq sont des femmes, rappelle Le Parisien. Elles "sont régulièrement victimes de viol et de violences, y compris dans les centres d’hébergement, dans lesquels elles n'osent plus se rendre", ajoute le quotidien. C'est pourquoi Sarah Frikh souhaite que des établissements soient réservés aux femmes, "pour leur offrir sécurité, dignité et leur apporter l’accompagnement spécifique nécessaire".