Dordogne : vendre n'est pas jouer

En Dordogne, les propriétaires d'un très beau gîte avaient choisi de recourir à un jeu-concours pour le vendre. La loterie vient d'être suspendue par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). 

FRANCE 2

C'était peut-être trop beau pour être légal : un manoir de 450 mètres carrés, 7 hectares de terrain avec piscine et dépendances, à vendre pour 13 €. Ou plutôt, à gagner grâce à un jeu-concours organisé par les propriétaires. Mais depuis jeudi 11 avril, pour Brigitte Demassougne, c'est la douche froide : la loterie est suspendue.

Déjà 20 000 participants

Pour gagner sa maison évaluée à 1,9 million d'euros, les participants devaient miser 13 € et estimer au juste prix une vitrine d'objets en ligne. Or, en France, depuis 2014, ce type de loterie est interdit, selon l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). Les propriétaires ont écopé d'un simple rappel à la loi pour l'instant, mais si la réglementation l'y oblige, Brigitte Demassougne devra rembourser les mises des joueurs : 20 000 personnes ont déjà participé. Un rêve qui ressemble de plus en plus à un mirage.

La maison située à Cénac-et-Saint-Julien, en Dordogne, dont la propriété devait revenir au gagant d\'un jeu-concours organisé par les propriétaires. 
La maison située à Cénac-et-Saint-Julien, en Dordogne, dont la propriété devait revenir au gagant d'un jeu-concours organisé par les propriétaires.  (FRANCE 2)