Pour 13 euros, vous pouvez tenter de gagner une propriété dans le Périgord en participant à un jeu-concours

Les propriétaires d'une maison d'hôtes ont choisi de vendre leur propriété en organisant un concours. 

La maison \"La Guérinière\" dans le Périgord est à vendre via un jeu-concours, ont annoncé ses propriétaires à l\'AFP, en avril 2019.
La maison "La Guérinière" dans le Périgord est à vendre via un jeu-concours, ont annoncé ses propriétaires à l'AFP, en avril 2019. (COM IMAGES / YOUTUBE)

Une maison de 450 m2 sur sept hectares avec piscine, étang, box à chevaux, le tout pour 13 euros… et un jeu-concours à remporter : c'est la formule choisie par ses actuels propriétaires, bientôt retraités, pour vendre leur maison d'hôtes dans le Périgord noir. "On y a mis toute notre vie de travail", raconte Brigitte Demassougne, qui exploite depuis vingt ans, avec son époux, La Guérinière, à Cénac-et-Saint-Julien, à 80 km au sud-est de Périgueux (Dordogne).

Mais l'heure de la retraite approche et il faut vendre le domaine, estimé à 1,5 million d'euros. "C'est une propriété assez chère", indique l'ancienne restauratrice qui a d'abord essayé de vendre par le biais d'agences immobilières. Puis elle a eu l'idée, il y a un an, d'organiser un jeu pour faire gagner le gros lot, après avoir entendu parler d'initiatives semblables.

"Un endroit magnifique"

"Quelqu'un qui n'a pas beaucoup d'argent peut ainsi gagner" la maison avec deux dépendances "tout en pierres, où la nature est proche, qui accueille des oiseaux de toutes sortes, des chevreuils, le tout dans un endroit magnifique, décrit la propriétaire. Tout est nickel." Pour tenter de gagner, il faut payer 13 euros de "droits d'inscription", répondre à deux questions très simples et évaluer la valeur d'une vitrine de trois objets.

Le jeu a été lancé le 1er avril et "marche très bien", d'après la future retraitée, qui "veut se rapprocher de la mer". En cinq jours, 1 500 personnes de France mais aussi du Canada, de Belgique et de Grande-Bretagne ont déjà concouru. Le jeu se terminera à la fin de l'année avec une extension possible jusqu'à fin mai 2020.