Cet article date de plus de trois ans.

Hôtellerie : "Chaque jour de confinement supplémentaire est un coup de plus", alerte Maud Bailly

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min
Hôtellerie : "Chaque jour de confinement supplémentaire est un coup supplémentaire", alerte Maud Bailly -
Hôtellerie : "Chaque jour de confinement supplémentaire est un coup supplémentaire", alerte Maud Bailly Hôtellerie : "Chaque jour de confinement supplémentaire est un coup supplémentaire", alerte Maud Bailly - ()
Article rédigé par franceinfo - Patricia Loison
France Télévisions

Toujours ouverts en dépit du confinement, les hôtels accueillent très peu de clients et font face, pour la plupart, à de sérieuses difficultés financières.

Malgré le confinement, les hôtels sont ouverts en France. Néanmoins, le fait que leurs bars et restaurants doivent rester fermés jusqu'au 20 janvier au moins constitue un handicap non négligeable pour eux. "Nous allons rater toute la période des fêtes et, en plus, un hôtel qui n'a pas la possibilité de faire tourner ses bars ni ses restaurants est moins attractif pour les clients," insiste Maud Bailly, directrice générale Europe du Sud pour le groupe Accor.

Une aide pour les hôteliers en difficulté

Comme annoncé par Jean Castex jeudi 26 novembre, les hôtels en difficulté pourront bénéficier d'une aide financière, de 10 000 euros par mois ou d'une indemnité représentant 15 à 20% de leur chiffre d'affaires mensuel de 2019. Un coup de pouce bienvenu certes, mais qui est loin de régler tous les problèmes. "Chaque jour de confinement supplémentaire est un coup de plus pour nos enseignes," regrette Maud Bailly.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.