Les surveillants pénitentiaires en colère

Ils étaient 3 000 aujourd'hui dans les rues de Paris pour dénoncer leurs conditions de travail. Une équipe de France 2 fait le point.

France 2

Les surveillants pénitentiaires étaient en grève ce jeudi 22 octobre. Ils se sont rassemblés place Vendôme à Paris sous les fenêtres de la garde des Sceaux. Ils dénoncent des conditions de travail dégradées.
L'an dernier, l'administration pénitentiaire a recensé 4 000 agressions, 12 prises d'otage et 10 suicides de ses agents. Pourtant, le budget dédié aux prisons est en augmentation.

Des créations d'emploi

Aujourd'hui, les surveillants pénitentiaires sont 27 000 et l'année prochaine, 1 500 nouveaux postes doivent être créés. Les syndicats en réclament près du double, et plus de considération.
Ce soir, une délégation a été reçue par Christiane Taubira au ministère de la Justice, mais aucune nouvelle mesure n'a été annoncée. Les surveillants de prison ont obtenu un rendez-vous à l'Élysée dans une semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les surveillants de prison se sont retrouvés place du Châtelet, à Paris le jeudi 22 octobre 2015.
Les surveillants de prison se sont retrouvés place du Châtelet, à Paris le jeudi 22 octobre 2015. (MICHEL STOUPAK / CITIZENSIDE)