Guyane : une contestation inédite

Face aux difficultés économiques et sociales, la Guyane sature comme nous l’explique à Cayenne la journaliste Clotilde Séraphin.

France 3
La Guyane est paralysée, explique Clotilde Séraphin : "Il y a des dizaines de barrages routiers dans toute la Guyane. Pour tenter d’apaiser les tensions et répondre aux revendications, le Premier ministre a annoncé la venue en Guyane ce week-end d’une mission interministérielle de haut niveau. Les difficultés de déplacement ont conduit à fermer les écoles, les administrations, les magasins, les entreprises".

Crainte de pénurie

Les habitants soutiennent le mouvement, mais l’insécurité commence à se développer poursuit la journaliste. "Les commerces d’alimentation sont pris d’assaut, les habitants craignent une pénurie. Une certaine insécurité se développe en marge des barrages et sollicite la vigilance des forces de l’ordre. Mais cette mobilisation fait vivre une belle solidarité entre la population et les manifestants, qui tiennent jour et nuit les barrages, qui ne laissent passer que les urgences“.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation en Guyane française, le 24 mars 2017.
Une manifestation en Guyane française, le 24 mars 2017. (GUYANE 1ERE)