Grève contre la réforme des retraites : les perturbations recensées en France en ce deuxième jour de mobilisation

Des blocages, des manifestations ou encore des opérations escargots sont organisés vendredi dans certaines villes.

Des manifestants au dépôt de bus de Vitalis à Poitiers.
Des manifestants au dépôt de bus de Vitalis à Poitiers. (VINCENT HULIN / RADIO FRANCE)

Après la mobilisation de jeudi contre la réforme des retraites, de nombreuses perturbations sont encore recensées un peu partout en France vendredi 6 décembre. La SNCF annonce notamment 1 TGV sur 10, 3 TER sur 10 et 3 Transilien sur 20 en circulation.

>> DIRECT - Grèves reconduites, perturbations dans les transports... Suivez la mobilisation du 6 décembre contre la réforme des retraites

La Direction générale de l'aviation civile a également demandé l'annulation de 20% des vols sur le territoire français, au départ et à l'arrivée, pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. franceinfo fait le point sur les mobilisations dans toutes les régions de France, grâce au réseau France Bleu.

Calvados

Un nouveau rassemblement a eu lieu à Caen. Les syndicats ont revendiqué 1 500 manifestants, quand les forces de l’ordre ont comptabilisé 800 manifestants.

Drôme

Une nouvelle manifestation a été organisée à Valence vendredi, à partir de 14 heures au Champ-de-Mars, pour un défilé jusqu'à la préfecture. Les syndicats ont appelé à une grève reconductible.

Gard

Environ 300 élèves se sont rassemblés devant le lycée Alphonse Daudet de Nîmes vendredi matin.

Hautes-Alpes

La préfecture de Gap a été rendue inaccessible au public en raison d’un mouvement social aux abords de la préfecture.

Hérault

Deux écoles élémentaires sont totalement fermées à Montpellier. Des perturbations ont également été constatées notamment dans les cantines de plus d'une quarantaine d'établissements, pour les accueils du matin, les études, l'accueil du soir. Un service minimum d’accueil a été mis en place. Côté transports, des cars de substitutions ont été mis en place pour remplacer les TER, pour que les élèves internes de Montpellier puissent rentrer ce soir chez eux. En revanche, la circulation des bus et des trams sur la métropole de Montpellier est revenue à la normale, la grève n'ayant pas été reconduite à la TAM.

À Béziers, les bus circulent vendredi, de même que les bus du département.

Indre

À Châteauroux, une centaine de manifestants se sont rassemblés pour accueillir la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, en visite dans la ville. Des responsables syndicaux et des "gilets jaunes" se sont entretenus avec la ministre, avant son intervention devant les maires de l'Indre.

Isère

La contestation s'est étendue aux lycées et aux universités. Dans trois lycées de Grenoble (Vaucanson, les Eaux Claires et Argouges), des individus, extérieurs aux établissements selon le rectorat, ont tenté d'empêcher les élèves d'entrer en cours, en amassant poubelles et barrières métalliques. Des poubelles ont été brûlées et des policiers caillassés devant le lycée Vaucanson. Deux personnes ont été interpellées.

D'autres mouvements de lycéens ont été signalés ailleurs en Isère : à la Pléiade à Pont-de-Chéruy et au lycée Galilée à Vienne, où des poubelles ont aussi été incendiées. Sur le campus de Saint-Martin-d'Hères, l'Institut d’études politiques est bloqué depuis jeudi. Il n'y a pas de cours vendredi, sur décision du directeur. L'UFR art et sciences humaines a également été bloquée par des manifestants.

Landes

Aucun TER et aucun TGV ne circule dans le département vendredi. Des bus de substitution ont été mis en place pour certains TER. Dans la plupart des écoles, les enfants ont été accueillis normalement. Dans 14 écoles, sur les 340 que compte le département, un service minimum d'accueil a été mis en place.

À Dax, près de 600 personnes ont défilé. Le cortège était composé notamment de professeurs, de personnels hospitaliers, d'employés de GRDF et de salariés du privé.

Loire-Atlantique

Le périphérique de Nantes a été fortement perturbé par une manifestation, à hauteur d'un échangeur, pendant la matinée. Il s'agissait d'une action surprise menée par quelques manifestants au pied du pont de Cheviré.

Par ailleurs, 200 élèves se sont rassemblés vendredi matin devant les grilles du lycée des Bourdonnières, où un feu a été allumé. L'établissement n'a pas été bloqué. Des perturbations ont également eu lieu devant les lycées Livet et Camus, toujours à Nantes. Devant le lycée Jean Perrin à Rezé, 180 jeunes se sont rassemblés.

Manche

À Cherbourg, l'intersyndicale a décidé de poursuivre le mouvement avec des blocages ou des barrages filtrants et des distributions de tracts. Un rassemblement a été organisé devant la gare à 10h30. Le pont a été bloqué pendant un moment.

Meurthe-et-Moselle

Trois opérations escargots ont été organisées vendredi matin : sur l’A33 entre Saint-Nicolas-de-Port et Nancy, sur l’A31 entre Pont-à-Mousson et Nancy, sur l’A31 entre Dommartin-lès-Toul et Nancy, créant d'importants bouchons. Près de 108 cars ont aussi été commandés pour compenser le manque de TER.

Paris

La reconduction du mouvement à la RATP a été votée jusqu'à lundi et 9 lignes de métro restent fermées. Environ 70% des écoles, 450 sur les 650 que compte la capitale, sont ouvertes vendredi, a indiqué Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, sur France Bleu Paris. Gabriel Attal, sur franceinfo, a lui évoqué le chiffre de 150 écoles perturbées vendredi matin. Selon le rectorat, il s'agit simplement d'une différence de définition d'une école fermée, la mairie de Paris étant compétente pour décider si un service minimum d'accueil est mis en place.

Puy-de-Dôme

À Clermont-Ferrand, une grande majorité des personnels du réseau T2C a cessé le travail jeudi et ne l'a pas repris vendredi. Le trafic de bus est très fortement touché et il n'y a aucun tramway en circulation.

Seine-Maritime

Au Havre, la mobilisation a repris dès 7 heures vendredi matin, avec un rassemblement et un blocage au niveau de la Brèque. La police a dénombré 250 manifestants, 300 selon la CGT.

Vaucluse

Dans les écoles d'Avignon, un service minimum a été maintenu au centre de loisirs de l'île de la Barthelasse. Dans sept écoles de l'agglomération, des enseignants se sont déclarés grévistes en majorité. Trois cantines avignonnaises sont aussi fermées vendredi.

Vienne

Une opération péage gratuit a eu lieu sur l'A10 à hauteur de Châtellerault Nord. Par ailleurs, les forces de l'ordre ont débloqué l'entrepôt de la société de bus de Poitiers. Une centaine de manifestants s'étaient rassemblés devant le dépôt où ils brûlaient des palettes, bloquant la circulation.

Des lycéens se sont également rassemblés devant les lycées du Bois d'amour à Poitiers sud ou au LP2i de Jaunay-Marigny. À Châtellerault, une centaine de lycéens se sont rassemblés devant le lycée Berthelot.