Grève illimitée dans les aéroports : "On réclame juste des salaires décents", explique un syndicat CGT

Laurent Dahyot, le secrétaire général CGT Air France, réclame une augmentation "significative" à hauteur de "300 euros pour tous".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Au sein de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle à Roissy, le 18 mai 2021. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Une grève illimitée débute jeudi 9 juin dans tous les aéroports à l'appel de la CGT. ADP, qui gère les aéroports de Paris, annonce l'annulation d'un quart des vols à Roissy-Charles de Gaulle. D'autres seront retardés. "On réclame juste des salaires décents, surtout pour les salariés de la plateforme aéroportuaire", explique sur franceinfo Laurent Dahyot, le secrétaire général CGT Air France. Une augmentation "significative", à hauteur de "300 euros pour tous", précise le syndicat.

Selon Laurent Dahyot, beaucoup d'employés "ont du mal à boucler leur fin de mois" en raison de l'inflation "et de la précarisation de leur emploi". "Un salaire décent, c'est un salaire déjà au-dessus de 1 500 euros ce qui n'est pas le cas sur toute la plateforme", indique-t-il, soulignant qu'un salaire décent équivaut "aux compétences requises", "ce qui n'est pas le cas pour tous les métiers."

Le mouvement pourrait se poursuivre

Le syndicat CGT précise que des courriers ont été envoyés aux différentes directions présentes sur la plateforme aéroportuaire pour ouvrir des négociations salariales, "à Air France, à ce jour, nous n'avons toujours pas de réponse et dans plusieurs entreprises sous-traitantes ou de filiales ce sont beaucoup de fin de non-recevoir". "La plateforme n'est plus attrayante en termes de salaire", alerte le syndicat, selon qui "les patrons ont du mal à trouver des employés qualifiés."

Le mouvement pourrait se poursuivre au-delà de ce jeudi, "ce sont les salariés qui décideront en assemblée générale". Le syndicat précise qu'il ne souhaite pas une grève illimitée mais "que leurs revendications soient entendues". "Aujourd'hui, la situation est critique", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.