Grève du 5 décembre : la gare de Laroche-Migennes à l’arrêt

Jeudi 5 décembre, la gare de Laroche-Migennes (Yonne) était l’un des bastions de la contestation contre la réforme des retraites.

France 2

Dans l’Yonne, la gare de Laroche-Migennes, occupe une place stratégique sur le réseau ferroviaire car elle se trouve sur la ligne reliant Paris à Lyon (Rhône) et Marseille (Bouche-du-Rhône). Jeudi 5 décembre, près de 100% des employés faisaient grève. Dès le début de la journée, le ton est donné. "Je pense qu’on va vivre aujourd’hui un des mouvements les plus importants de ces 30 dernières années", annonce un homme au micro.

>> Transports, écoles, hôpitaux : suivez la grève du 5 décembre en direct

La majorité des commerçants soutiennent les grévistes

Ici, tout était à l’arrêt. L’un des grévistes avait déjà fait la grève en 1995. "On avait fait 3 semaines et on a réussi à obtenir ce qu’on veut. S’il faut faire 3 semaines, on va faire 3 semaines. Je préfère faire 3 semaines de grève plutôt que de me taper 2 ou 3 ans de plus pour avoir une retraite encore moins bonne que prévu", annonce un manifestant. À Auxerre, la majorité des commerçants soutiennent les grévistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des TGV à quai, le 5 décembre 2019 à Paris.
Des TGV à quai, le 5 décembre 2019 à Paris. (BENJAMIN MENGELLE / HANS LUCAS / AFP)