Cet article date de plus de six ans.

Généralisation du tiers payant : la Grande-Bretagne l'a adopté

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les journalistes de France 2 se sont rendus à Londres, où le tiers payant est effectif depuis 1948. Les patients ne paient pas les consultations chez leur généraliste référent.

À Londres, en Grande-Bretagne, pas besoin de payer au sortir d'une consultation avec son médecin généraliste. Le tiers payant universel fonctionne depuis 1948. Alors qu'en France, cette décision fait débat, ici, les médecins sont ravis du système. "Cela nous simplifie la vie", explique le docteur Maher Shakarchi au micro de France 2. La sécurité sociale britannique paye à chaque médecin 75 euros par an et par patient. Ces derniers peuvent venir gratuitement, autant de fois qu'ils le veulent dans l'année. Ainsi, plus le généraliste a de patients, plus son salaire est important. Cela pousse les médecins à avoir beaucoup de patients, qui reviennent peu.

Des primes aux "bons médecins"

Le système britannique octroie aussi des primes aux "bons médecins" : "Par exemple, si j'ai 60% de mes patients diabétiques qui ont de très bons résultats d'analyses, je vais avoir une prime", détaille le docteur Shakarchi. En moyenne, les médecins généralistes anglais gagnent 10 000 euros par mois, soit le double des médecins français.

Mais il y a un revers à cela : des files d'attente très longues. Il faut compter une semaine avant d'obtenir un rendez-vous. Et les spécialistes travaillant dans le privé pratiquent des prix qui ne sont pas accessibles à tous.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.