Urgences : la grève continue dans 213 hôpitaux

Entamé il y a quatre mois et demi, le mouvement de grève des urgences continue de s'étendre en France.

france 3

Un service d'urgences sur trois est en grève au début du mois d'août, soit 213 hôpitaux en tout. En juin, 70 millions d'euros ont été débloqués pour financer une prime de risque et la rénovation des hôpitaux. Pourtant la grève continue de s'étendre. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a même été chahutée le 13 juillet à l'hôpital de La Rochelle (Charente-Maritime). Dans tous les hôpitaux en grève, les demandes sont les mêmes depuis quatre mois : plus de lits, plus de personnel, plus de considération.

Un rapport attendu en septembre

"Dans les services d'urgences, on manque de médecins, deuxièmement, il y a le fait qu'on a tellement mis une étreinte financière sur les services d'urgences et des hôpitaux que là on est arrivé au bout de ce qu'on peut faire avec les moyens qu'on donne et on a fermé trop de lits", déclare Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France. En septembre, un rapport d'expert sera rendu à la ministre. Son but, définir les pistes d'un nouveau système de santé en partenariat avec les acteurs de la profession.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants en grève à Paris, le 6 juin 2019.
Des soignants en grève à Paris, le 6 juin 2019. (AURORE MESENGE / AFP)